Maïc Baxane - Exposition Librairie Zeugma jusqu’au 7 janvier 2022

Dernière mise à jour : 2 avr.

Dans un recoin du vaisseau Terre, se cachent quelques monstres qu’on ne veut pas voir. On les évite, on les rend invisible en espérant qu’ils n’existent pas.

C’est sans compter la puissance d’agir de Maïc Baxane, sorcière illustratrice Queer et artiviste féministe qui fait de la monstration sans démonstration, dans le sens premier du terme : elle invoque les freaks, les damnées, les repoussées, celleux qu’on ne veut pas regarder. Entre vision populaire de la série de Science Fiction et l’histoire de l’art, Maïc se joue des représentations pour nous mettre sous les yeux, moi je dirais FACE AUX YEUX, l’inregardable pour y trouver le beau !

Elle questionne le genre dans le cinéma populaire, elle déjoue les pièges de la provocation pour interroger notre rapport à tout les mondes !

Constellation sanguine, Coming out sanglant, Wilgefort (Sainte Débarras) barbue et clouée, qui côtoient Scully et Ripley, une recréation de l’origine du monde ou bien encore ses familiers qu’elle dessine avec une infinie patience et virtuosité au stylo bic… Toutes ses dimensions imaginaires se frottent au réel.

Avec elle l’ordre public se trouble. Rien n’est bien rangé.

Pour l’exposition Il était une fois : Sorcières, Harpies, Hystériques, Vieilles Filles… elle accepte à 4 mains de (ré)-interpréter sa Méduse, en papier découpé. Entourée de ses 3 familiers, elle trône nonchalante en sorcière pétrifiante, projetant l’ombre de sa tête et de sa vulve, en dessin des origines, qui trace son caractère. Personnage autant mythique que fantastique, Medusa, n’est pas simplement une illustration traduite en papier découpé, mais devient une œuvre d’ombre sculpture qui projette sur les murs alentours le message limpide adressée à tout ceux qui voudrait la défier : Si tu me regardes droit dans l’œil attend toi à rester figer !

La proposition tient toujours, en 50x70 cm environ, dans un Favini Sumo Black de 1,5mm, Medusa pétrifie le patriarcat, les conservateurs et la bien-pensance ! Uniquement sur commande auprès de l’artiste et de la martiennerie, 10 exemplaires seulement, 168€. Les familiers qui accompagnent Medusa, sont des dessins au bic, des originaux qui n’ont jamais été encore reproduit. Risographiés en 3 couleurs sur un Munken Pure Rough 300g, format 29,7 x 30 cm environ, 25 exemplaires numéroté et signé, 35€.

Pour l’exposition, Maïc avait préparé parfaitement les fichiers, car elle risographie déjà pas mal de ses illustrations. Pour cette coopération, la martiennerie avait envie de partager quelque chose de plus. Un des familier est donc devenu l’occasion de jouer avec les masters (pochoirs de la risographie) et de créer des monotypes, en exemplaire unique.

http://maicbatmane.fr/

https://www.instagram.com/maic.baxane/


0 commentaire